Numéros / Issues : Pardès :



PARDES60 - Que peut-on savoir de Dieu ?

Sous la direction de Shmuel Trigano

Les attributs divins, la perfection divine, le Dieu jaloux…

Le prochain numéro de la revue Pardès analyse les formes dans lesquelles la Divinité est abordée dans la pensée juive. Il s’intéresse particulièrement à la figure de l’ange, comme expression du Divin. La dimension théologique est souvent méconnue sur la foi de l’idée que le Divin relève de l’ineffable et de l’irreprésentable. Ce n’est pas tout à fait vrai sur le plan du discours, à commencer par le discours biblique. C’est son statut qui est l’objet de l’investigation. On s’attachera à la question des attributs divins, celle de la perfection divine, le Dieu jaloux, Job face à Dieu, mais aussi la figure de l’ange, le combat de Jacob avec l’ange…

Parmi les auteurs : Paul-Laurent Assoun, Isabelle Cohen, Daniel Sibony, Claude Cohen Boulakia, Claude Birman…

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES59 - D’Auschwitz à Jérusalem

Quel est l’avenir de la pensée juive française au défi de la Shoah ?

Quels enseignements essentiels et durables ont-ils été tirés ?

Au lendemain de la Shoah, le monde juif né de l’émancipation, ainsi que le paysage des
Lumières dans lequel une époque entière de la condition juive s’était déployée, s’effondraient.
Le retour des Juifs dans la citoyenneté et la modernité posait alors un certain nombre de
questions vitales pour leur identité, leur continuité, leur résurgence, leur confiance, mais
aussi pour le monde où ils revenaient. Ces questions se posaient autant sur le plan de leur
condition sociale, politique et culturelle que sur le plan du judaïsme comme pensée, système
religieux, vécu existentiel et espérance.
En France, une mouvance intellectuelle est née pour répondre présent et relever un défi qui
n’était pas seulement politique et humain, mais aussi et avant tout métaphysique, religieux
et philosophique. L’Europe entrait elle-même dans un nouvel âge de la pensée qui appelait
une redéfinition du judaïsme. Ce fut le temps de ce que l’on a appelé « l’École de pensée juive
de Paris ».
Quel est l’avenir de cette réponse intellectuelle au défi de la Shoah ? Quels enseignements
essentiels et durables ont-ils été tirés ? En quoi préparent-ils, ou pas, à faire face à un autre
défi : l’expérience inédite de la souveraineté politique d’un État juif ? Les modes de pensée, les
idées-force d’alors, gardent-ils toujours leur pertinence dans l’âge nouveau qui s’est ouvert ?
Si l’univers de pensée et de politique qui a fait suite à la Seconde Guerre mondiale s’est
définitivement effacé, comment répondre présent au nouveau défi que lance au judaïsme, à
la pensée juive, au destin juif, la reconstruction de la Cité juive ?

Les auteurs :

Francine Kaufmann, Betty Rojtman, David Banon, Lucien Gilles Benguigui, Roger Pol Droit, Rony Klein, Shmuel Wygoda, Oury Cherky, Yehuda Moraly, Thierry Alcoloumbre, Mickaël Benadmon, Pierre Simsovic, Shmuel Trigano.



Publié avec le soutien du CNL.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES58 - QU'A-T-IL A EXPIER ? Culbabilité et salut

Le péché joue un rôle central dans la conscience religieuse, voire la conscience tout court. La notion gouverne le rapport à la Divinité mais aussi aux autres et, sans doute, avant tout, à soi-même. Se sentir coupable, en défaut, redevable, est un sentiment puissant et commun qui entraîne la quête de purification, de rachat, de rédemption...
Beaucoup de doctrines s’en saisissent et les approches sont nombreuses. Le judaïsme, sans doute, tranche par le rapport à la Torah, pensée comme « Loi », qu’il inscrit au cœur de l’enjeu moral. Il a l’avantage de penser le péché dans la sphère des actes et du réel plus que du sentiment de culpabilité.

Le rachat, la purification y occupent une place centrale dans la quête de pureté. Quelle est la signification des rites ? Dans leur finalité se mêlent des dimensions à la fois claires et obscures. Le croyant attend de leur mise en acte des effets bénéfiques pour son existence, tant au physique qu’au moral. Y a-t-il là des dispositifs moraux, psychologiques, sacramentels, magiques? Le sacrifice de soi, d’une partie de soi ou d’un substitut y est au centre.
La notion de kapparah est centrale.

Comment en comprendre le sens profond ? La traduction par « rachat » est problématique. La polarité péché/rachat s’impose irrésistiblement, mais elle n’épuise pas le sens des rites. C’est l’une des avenues les plus profondes de l’expérience religieuse qui est ici concernée et à la compréhension de laquelle philosophes, psychanalystes, anthropologues, réunis dans cette livraison, tentent de contribuer.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES57 - SIONISME ET JUDAISME

Le sionisme a représenté pour la condition juive un tournant à nul autre pareil depuis 25 siècles, quand le premier état juif fut détruit et sa population déportée. Il a construit une souveraineté inédite, rendu la Terre d’Israël fertile, rassemblé les Juifs dispersés de façon unique dans l’histoire. C’est cette nouvelle donne révolutionnaire qu’antisionistes et postsionistes rêvent aujourd’hui d’abattre.

Quelle conséquence cette révolution doit-elle avoir pour le message du judaïsme? Le dossier de Pardès n’analyse pas la réalité qu’elle a produite, les problèmes qu’elle a entraînés, ni ne questionne la façon dont les secteurs d’opinion et de croyance du monde juif ont réagi, mais s’efforce de statuer sur ce que la relation dynamique entre judaïsme et sionisme devrait être, aujourd’hui et demain, dans l’ère de la souveraineté d’Israël, pour la conscience juive dans son rapport à elle-même et à l’humanité : penser ce que pourrait être la portée du nouvel Israël dans l’Universel.

Cette livraison rassemble aussi un dossier autour de l’oeuvre de Shmuel Trigano,fruit de deux colloques en Israël et en France, ainsi que des textes inédits de l’auteur.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES56 - QUEL AVENIR POUR LA PENSEE JUIVE DE LANGUE FRANCAISE ?

Numéro Anniversaire 30 ans
Ce numéro de Pardès célèbre les 30 ans de la revue en posant la question de l’avenir de la pensée juive d’expression française. Cette réflexion est au confluent de deux enjeux : d’un côté, le futur du judaïsme comme pensée – pensée juive et pas seulement pensée émanant d’intellectuels «d’origine juive» – s’aventurant dans la spéculation, abreuvée à la fois à la pensée contemporaine et aux sources du judaïsme ; de l’autre une œuvre de pensée parlant français.

Tout nous dit en effet que nous vivons un tournant radical dans ces deux domaines, à la fois du fait de l’évolution des formes matérielles de la civilisation et de l’écrit, mais aussi du fait de la situation particulière aujourd’hui du peuple juif ; et plus spécifiquement du judaïsme français, en proie à une crise sans précédent pour sa continuité, et incertain de sa place et de son audience dans la sphère intellectuelle française.

Plus largement, la question de l’avenir de la pensée spéculative, de la créativité intellectuelle dans le judaïsme sur un plan mondial est posée dans les deux foyers du monde juif, Israël et les États-Unis.

Ce numéro anniversaire vise aussi à comprendre, dans un second temps, la notion de « rassemblement des exils » et sa portée, de ses origines à nos jours.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES55 - QU EST-CE QU'UN ACTE ANTISEMITE ?

Avec les années 2000, une nouvelle forme d’antisémitisme est apparue, modifiant la compréhension qu’on en avait depuis deux siècles, quand l’antisémitisme avait « pris la suite » de l’antijudaïsme. Cette mutation accompagnait l’entrée dans la modernité politique et l’amoindrissement de la prégnance du motif religieux dans la haine des Juifs.
La mutation contemporaine signale l’entrée dans la mondialisation. La cible de la haine est à la hauteur de son envergure : l’État d’Israël, en tant qu’il symbolise le destin collectif juif dans le monde contemporain et notamment depuis la deuxième guerre mondiale.

Or l’opinion publique reconnaît ce phénomène, bien installé et statistiquement documenté, avec difficulté. Comment le définir ? Comment comprendre ce décalage entre les faits et les représentations en la matière ? Qu’est-ce qui se trame dans ce qui est un symptôme d’une très vaste crise qui touche le régime démocratique et dont l’Union Européenne, où se produit le choc des migrations internationales, est le théâtre ? Cette livraison tente de le comprendre, tant sur le plan global que sur le plan propre à la France, en s’attachant à mieux saisir le phénomène.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES54 - JUDAISME ET ECONOMIE

La crise économique qui frappe l’Europe contemporaine ne met pas en jeu seulement un mode de production et des rapports de classe. Elle questionne les fondements anthropologiques et les finalités de l’existence. En plus de la question de l’égalité et de la justice, le sens même de l’existence humaine dans son rapport au monde est au centre du débat. L’activité industrieuse et économique a toujours été le souci de la pensée juive : recèle-t-elle des ressources intellectuelles qui enrichiraient la quête contemporaine ? C’est à cette question que la présente livraison tente de répondre en approfondissant l’analyse de l’ethos économique du judaïsme, son rapport à la nature comme ressource, le partage des biens. Ce champ de recherche, tout à fait nouveau dans les études juives, commence à peine d’être défriché aujourd’hui.

Les auteurs :
Michel Attali, Michaël Benadmon, Isabelle Cohen, Janine Elkouby, Emmanuel Friedheim, Rony Klein, Manfred Gerstenfeld, Itshak Lifshitz, Zeev Maoz, Freddy Raphaël, Shmuel Trigano, Liliane Vana, Marie Vidal, Michaël Wygoda.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES53 - L INQUIETANTE ETRANGETE DANS LE JUDAISME

sous la direction de Shmuel Trigano

La notion d’« inquiétante étrangeté » s’inscrit dans la logique de la psychanalyse freudienne. L’ambition de cette livraison de Pardès est d’aborder le judaïsme et la condition juive à travers ce prisme. On découvre alors qu’une notion biblique centrale, celle de « l’étranger résident », se prête à une discussion entre ces deux concepts. Certains traducteurs ne traduisent-ils pas, par souci de précision, la notion freudienne « unheimlich » sous le terme de l’« étrange familier » ?
Errance, appartenance, autant de notions qui sont analysées ici. Après avoir fait retentir la problématique freudienne dans le judaïsme, notre dossier s’attarde sur les thèmes bibliques proches : la catégorie d’étranger résident, celle du « travail étranger », le terme qui désigne l’idolâtrie, l’étrangeté promise avec la doctrine de la fin du monde…

Les auteurs : Thierry Alcoloumbre, Paul-Laurent Assoun, Itzhak Benyamini, Catherine Chalier, Claude Cohen Boulakia, Donatella Ester Di Cesare, Aaron Eliacheff, Evelyne Frank, Emmanuel Friedheim, Georges Gachnochi, Dan Jaffé, Rivon Krygier, Éric Nataf, Betty Rojtman, Daniel Sibony, Florence Taubmann, Shmuel Trigano, Marie Vidal, Jean-Pierre Winter.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES52 - LA FIN DE L'ETRANGER ?

MONDIALISATION ET PENSEE JUIVE
« Vous serez des étrangers et des résidents avec Moi », cette parole biblique (Lévitique xxv, 23) en forme de paradoxe résonne fortement à notre époque. En effet, aujourd’hui se pose dans des situations et des termes inédits la question de l’étranger, mais aussi et surtout celle de l’habitant. C’est la nature de la « résidence », du fait de demeurer en un lieu, qui est l’objet d’un questionnement.
Qu’est-ce qu’habiter ? Que signifie être étranger ? Qu’est-ce que résider chez autrui ? L’hospitalité est-elle encore à l’ordre du jour ? Les enjeux les plus fondamentaux de l’identité des individus et des sociétés sont l’objet d’un débat qui engage l’existence.
Comment comprendre aujourd’hui l’injonction du Lévitique sur l’arrière-plan de la mondialisation ? Comment clarifier les problèmes que celle-ci a engendrés ? Le questionnement de l’étranger a une longue histoire dans la tradition juive et l’expérience concrète des Juifs. Son apport renouvelle complètement le sens commun en la matière.



Les auteurs :
Michel Attali, Mikhaël Benadmon, Stéphane Dufoix, Valérie Foucher-Dufoix, Anne Gotman, Benjamin Gross, Jean-Pierre Lebrun, Pierre Manent, Dominique Schnapper, Shmuel Trigano, Liliane Vana, Michaël Wygoda, Zvi Zohar.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES51 - D'OU VIENT LA TORAH ?

Quelles sont les véritables origines de la Bible ? Le texte biblique échappe-t-il à la relativité historique de sa composition et de son apparition ? Ces interrogations reposent sous un nouvel angle la question du statut de la Torah. En s’intéressant au contexte historique et géographique de l’écriture de la Bible et en soulignant l’originalité intellectuelle de son récit, les auteurs de ce recueil jettent un éclairage inédit sur ces questions. Ce numéro de Pardès fait suite à la précédente livraison, consacrée à la controverse contemporaine sur la Bible et aux présupposés de la « nouvelle archéologie ». Il revient sur une autre controverse autour de la Bible qui éclata en Europe dès la fin du XIXe siècle, consécutive aux découvertes archéologiques des bibliothèques du Moyen-Orient antique, en Babylonie
et en Syro-Phénicie. Les textes alors découverts remirent en question l’originalité du texte biblique hébraïque et toute la construction intellectuelle et spirituelle du monothéisme. Quelles sont les leçons de ces découvertes ? En quoi la Bible est-elle étroitement liée à ces cultures du Proche-Orient dans le cadre desquelles elle surgit ? Il est un dicton dans le judaïsme selon lequel « La Torah vient des cieux ». Quel sens la tradition juive a-t-elle donné à ce dicton ? Comment comprendre aujourd’hui une telle parole ?

Les auteurs : Thierry Alcoloumbre, Michel Attali, Catherine Chalier, Claude Cohen Boulakia, Raphaël Draï, Rivon Krygier, Georges-Élia Sarfati, Shmuel Trigano. Les auteurs d’ouvertures et débats : Denis Charbit, Jacqueline Feldman, Jacob Golomb, Nelly Las, Ephraïm Meir, Michelle Perrot, Silvia Richter.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES50 - CONTROVERSE SUR LA BIBLE

Sous la direction de Schmuel Trigano
La Bible est au coeur d’une tourmente comme elle en a rarement connu depuis un siècle. Une controverse internationale met en question sa crédibilité comme document historique, et ce doute rejaillit sur l’ensemble de l’édifice théologique qu’elle constitue.
Son message ne relève-t-il que de la foi et pas du tout de la réalité ? Les événements qu’elle rapporte sont-ils affabulatoires ? Pire, orchestrent-ils un projet de puissance ou d’identité ? C’est ce que d’aucuns soutiennent. Cet argument n’est pas sans incidence sur la foi dans la mesure où, message inscrit dans l’histoire, la Bible rapporte des événements qui sont les vecteurs de la révélation. Le monothéisme est inséparable de cet alliage de la transcendance et de l’histoire.
Force est de constater que seule la Bible hébraïque est l’objet de la contestation : le Tanakh, c’est-à-dire la compilation de la Torah, des Prophètes (Nevi’im) et des Écrits saints (Ketouvim). Derrière elle, c’est l’existence même du peuple hébreu, du peuple d’Israël, qui est remise en question, puisque tous les événements qui l’ont fondé ne seraient que des
mythes. Et ce doute porté sur les événements de la Bible juive rejaillit de fait sur le Nouveau Testament.
L’analyse de cette controverse actuelle, qui met à l’épreuve les croyances fondatrices du judaïsme, et au-delà toute la pensée judéo-chrétienne et l’édifice même du monothéisme, est au coeur de ce recueil.

Les auteurs : David Banon, Geneviève Gobillot, Israël Knohl, André Lemaire, Paul Mattéi, Eilat Mazar, Shmuel Trigano, Adam Zertal.


Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES49 - FACE A L UNIVERSEL: LA PENSEE JUIVE

La pensée juive de type réflexif s’est toujours constituée dans un vis-à-vis avec la pensée dominante de son temps. Ses caractéristiques propres découlaient en partie de celles de la pensée à laquelle elle se mesurait.
Une des spécificités de la pensée juive née en France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale fut sans aucun doute le face à face avec une conception française unique en son genre sur le plan de la culture mondiale : l’universel, autant philosophique que politique.
La question essentielle qui se posait était de savoir comment penser la judéité face à cet universel. Relevait-elle du particularisme ou se situait-elle au même niveau d’exigence intellectuelle et éthique ? Qu’avait-elle à dire dans l’arène de l’universel ? Les œuvres des nombreux auteurs qui se sont levés depuis ont entrepris de répondre à ces questions en redéfinissant non seulement la singularité juive mais aussi l’appréhension de l’universel dans la perspective du judaïsme. Quels sont les fondamentaux de cette pensée ? Quel avenir a-t-elle dans un environnement culturel et politique qui a changé ?


Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES47/48 - ENTRE CIEL ET TERRE, LE JUDAISME

Le monde contemporain pose à nouveaux frais la question du fondement des valeurs. Même laïques, les valeurs politiques, juridiques, sociales, éthiques sont le fruit de croyances et relèvent de l’irrationnel, de la transcendance.
Ce numéro de Pardès se confronte à cette question contemporaine, à la lumière des textes de la tradition juive. Qu’est-ce qui fait qu’une loi oblige ? D’où la loi tire-t-elle son autorité ? Comment fonde-t-on le pouvoir dans la Cité ? C’est toujours au nom d’un absolu que l’on rend la justice ou que l’on exige l’obéissance. En sacralisant le Peuple, source de la Loi, ou la Constitution, la démocratie n’a pas procédé autrement.
Cette question, posée dès ses origines par tous les penseurs de la démocratie, reste toujours actuelle à une époque où les valeurs inspirant la Loi deviennent incertaines et où aucune autorité existante n’est en situation de les poser avec la force d’un absolu. On bute alors sur la question de l’Autorité, des sources de l’obligation, du respect de la Loi, mais aussi de la limite du pouvoir des Juges.
La décision de toute norme ou de tout classement est devenue l’objet de négociations. Tous ces débats concernent bien sûr les sphères politique et juridique, mais soulèvent aussi des questions fondamentales comme le rapport du sexe et du genre.
Entre ciel et terre, entre transcendance et immanence, une réflexion riche et novatrice sur les sources de la Loi.


Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES46 - SORTIR D EGYPTE

Sous la direction de Shmuel Trigano

L’expérience fondatrice d’Israël se tient entre la sortie d’Égypte et l’entrée en Terre Promise, dans cet espace où la Tora est donnée dans une rencontre inédite de tout un peuple avec la transcendance. Comment penser ce moment paradoxal, qui se situe entre deux terres, dans le mouvement entre une sortie et une entrée ? En effet, le récit de la sortie d’Égypte a ceci de caractéristique qu’il pense le fondement comme une sortie et non comme une installation. Dès lors, la sortie d’Égypte est en même temps une entrée sur une terre qui est encore au-delà du regard, la Terre Promise : « la terre que je te ferai voir » est-il dit exactement à Abraham.
Quelles symboliques sont associées à l’Égypte ? Si l’on se rappelle que la pensée prophétique n’aura de cesse de mettre en garde Israël contre la tentation du retour en Égypte, on peut se demander quel rôle celle-ci joue dans la conscience biblique. Un premier axe de réflexion concerne donc le moment de la sortie d’Égypte à proprement parler. Mais la sortie d’Égypte n’ouvre pas sur un néant : pendant 40 ans, les Hébreux vont marcher dans le désert, se dirigeant vers la terre qui avait été promise à Abraham, une terre qui se tient alors au-delà du regard. C’est autour de celle-ci que se déploie le second axe de réflexion. De quelle nature est cette terre dont la vision précède la vue, qui ne s’expose pas totalement au regard ? Que se passe-t-il quand le regard surgit dans la vision ? Entre sortie d’Égypte et entrée sur la Terre Promise, une réflexion féconde sur l’expérience fondatrice d’Israël.


Les auteurs :
Yosef Akhitouv, Michel Attali, David Banon, Jacques Cazeaux, Émeric Deutsch, Raphaël Draï, Benjamin Gross, Yehuda Moraly, Tobie Nathan, David Ohana, Einat Ramon, Betty Rojtman, Shmuel Trigano, Jean-Pierre Winter.


Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES45 - L ENIGME JUIVE

Plus d’un demi-siècle après la Shoah et soixante ans après la fondation de l’État d’Israël, l’être juif reste toujours une énigme pour la majeure partie de l’humanité. À quoi tient ce mystère ? Sans doute au caractère unique des liens du peuple juif avec l’Histoire, avec le Livre. Sans doute aussi au regard des non juifs, qui, partagés entre fascination et rejet, ont forgé à son égard des représentations très ambivalentes. D’où la perspective adoptée dans ce numéro de Pardès : croiser les approches internes au monde juif avec des regards extérieurs, afin de déchiffrer, au-delà des mythes ou des stéréotypes, le message que délivre ce destin hors du commun.
C’est la question de la permanence juive dans la traversée des siècles qui se pose d’abord : comment, malgré les tragédies et la dispersion inhérentes à son histoire, une identité plurielle a-t-elle réussi non seulement à survivre, mais à se renouveler ? Que signifie être juif dans un univers mondialisé où se diluent parfois les spécificités culturelles ? Que nous enseigne la permanence de ces figures légendaires qui hantent la spiritualité juive autant que les discours ennemis, de l’antijudaïsme médiéval à l’antisémitisme contemporain ? Des réponses d’ordre historique, philosophique ou religieux sont apportées ici : elles font apparaître bien des convergences entre des perceptions a priori antagonistes.
Un deuxième axe de réflexion se déploie autour de ces points de rencontre ou de méconnaissance, à partir d’un panorama de la pensée littéraire et philosophique française depuis 1945, dans lequel Jabès, Perec ou Modiano croisent Deleuze, Blanchot et Derrida. Un ouvrage riche et dense. Une réflexion inédite sur l’extraordinaire continuité de l’existence juive.

Les auteurs :
Thierry J. Alcoloumbre, Michel Attali, Marie Balmary, Catherine Chalier, Bruno Chaouat, Claude Cohen Boulakia, Raphaël Draï, Roger-Pol Droit, Paul Elbhar, Jean-Pierre Faye, Benjamin Gross, Lionel Ifrah, Jeffrey Mehlman, Sophie Nordmann, Ronnie Po-Chia Hsia, Betty Rojtman, Perrine Simon-Nahum, Shmuel Trigano, Philippe Zard.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES44 - JUIFS ET NOIRS, DU MYTHE A LA REALITE

L'actualité récente nous renvoie l'écho de tensions et de malentendus entre Noirs et Juifs. Il n'en fut pas toujours ainsi. Tout au long de l'histoire, des rencontres et des convergences autrement plus constructives se sont produites. Ce numéro de Pardès propose de guider le lecteur sur les traces d’une histoire marquée de liens forts entre Noirs et Juifs. Le monde noir, en Afrique ou aux Amériques, a souvent trouvé dans les symboles culturels et religieux du judaïsme une source d'inspiration pour forger son identité : de l'histoire des amours du roi Salomon et de la reine de Saba, au récit fondateur du peuple juif - la sortie d'Égypte et la libération de l'esclavage - qui fut aussi un récit libératoire pour la condition noire. Comment et à travers quels éléments Juifs et Noirs se sont-ils rencontrés ? Comment se sont-ils transmis des savoirs, se sont-ils aidés à se construire ? Comment et pourquoi aujourd’hui tensions et malen-tendus prennent-ils le pas ? Convergences, divergences : du mythe à la réalité, les auteurs de ce livre dressent le parcours d’une relation riche et complexe. Un ouvrage qui répond à des questionnements au cœur de l’actualité.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES43 - QUAND LES FEMMES LISENT LA BIBLE

Sous la direction de Janine Elkouby et Sonia Sarah Lipsyc
Traditionnellement, dans le judaïsme, la lecture et le commentaire de la Bible reviennent, de fait, aux hommes. Depuis trois décennies, les femmes, elles aussi, ont entrepris de lire, relire, commenter les textes fondateurs du judaïsme. Cet ouvrage réunit pour la première fois en France sur ce thème les contributions de femmes juives, intellectuelles d’horizons et d’ancrages divers. Elles passent les textes au crible de leurs lectures plurielles et de leurs questionnements propres, en exprimant leurs enthousiasmes ou leurs indignations. Le lecteur est ainsi invité à redécouvrir sous un jour nouveau les grandes figures féminines de la Bible et les femmes érudites dans l’exégèse au cours des siècles, ou encore à réfléchir sur le féminin dans la Kabbale. Des thèmes contemporains sont aussi abordés : le divorce juif religieux, l’évolution de la participation des femmes aux rites et aux prières, l’influence du féminisme dans le judaïsme, les femmes rabbins… Un regard neuf et stimulant sur le texte biblique.
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES40-41 - LA CITE BIBLIQUE

Une lecture politique de la Bible

Sous la direction de Shmuel Trigano
Des siècles de lecture idéologique ont empêché de voir dansle texte biblique la philosophie politique qui constitue une part centrale de son message. Cet ouvrage démontre comment la spiritualisation chrétienne, puis juive après l'émancipation, tout autant que le matérialisme moderne, ont réussi à occulter cet aspect original. Et si le texte sinaïtique était à l'origine de la démocratie ? Ce recueil d'articles explore cette possibilité tour à tour dans la politique et dans l'économie. Il vient ainsi nuancer le mythe de la démocratie athénienne si sacré en France, qui a longtemps fait écran à la source biblique.
Edité en 2006 * 300 pages
Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES39 - LA BIBLE ET L HOMME

L'accusation contre le « monothéisme » est courante. Castration, répression patriarcale, mépris de la nature, sacralisation de la violence lui sont imputés. C'est l’inverse que démontrent les essais rassemblés dans ce recueil. Un tout autre paysage y apparaît, sous l’égide de l’idée de création. La définition de l’humain en tant qu’il est, selon le récit biblique, « à l’image de Dieu », le rapport à la nature en tant qu’elle est créée et non éternelle et le rapport à l’existence, abordée à travers la tentation de la violence sacrificielle, dessinent un autre profil de l’homme monothéiste.
L’ironie de l’histoire veut que ces questions soient revenues au-devant de la scène dans notre époque avec le développement des biotechnologies et l’amplification des pouvoirs de l’homme sur l’être, qu’il s’agisse de l’espèce humaine ou de la nature... Le livre de la Genèse, pour autant qu’il est lu sans mythification ni mystification, redevient éminemment actuel.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES38 - ANTIJUDAISME ET BARBARIE

Sous la direction de Gérard Rabinovitch
Antijudaïsme, antisémitisme : deux notions proches mais distinctes. Alors que l’antisémitisme renvoie à une dimension politique et sociale, l’antijudaïsme fait appel à d’autres registres, culturel et imaginaire. Au cœur même de cet antijudaïsme et dans son prolongement immédiat se profile la contestation du monothéisme, de la morale…
Barbaries d’autrefois et d’hier. Barbaries à venir ? Qu'est-ce que l'antijudaïsme pourrait nous révéler de cette barbarie présente au cœur de notre civilisation ? Ou encore : quel contexte barbare s'annonce en creux, quelle crise de la Culture se dessine, lorsque l'antijudaïsme resurgit ? C'est ce qu'ont tenté de sonder, à partir de leur champ de réflexion : philosophie, sociologie, sciences du langage, du politique, archéologie et théologie, et selon des angles singuliers, des chercheurs et universitaires, en veille alertée.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES37 - PSYCHANALYSE DE L ANTISEMITISME CONTEMPORAIN

Ces dernières années ont vu une renaissance de l'antisémitisme en Europe, soixante ans après la Shoa. Le phénomène ne s'explique pas uniquement du fait de la crise du Moyen-Orient. Il implique aussi la conscience européenne. Des discours que l'on croyait caducs sont à nouveaux entendus, des mythes archaïques revivifiés. Assiste-t-on à un « retour du refoulé », ou à quelque chose de tout à fait nouveau ?
Le problème est certes politique, mais il concerne également la psychologie des foules, les symboles les plus courants. La psychanalyse peut-elle nous aider à comprendre ce qui se trame dans l'inconscient collectif ?

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES36 - GUERRE ET PAIX DANS LE JUDAISME

Les situations auxquelles se voit confronté le monde juif ont ravivé la question de la guerre et de la paix dans le judaïsme. Qu'en est-il exactement dans les textes de la tradition juive ? Comment la question de la guerre a-t-elle été pensée au regard de l'impératif moral biblique? La paix est-elle un concept aussi simple qu'on le croit ? L'ensemble des textes réunis dans ce dossier sonde les conceptions judaïques de la guerre, de la paix, de l'universel et de l'humanité, en revenant aux textes de la tradition juive, sous des angles tant juridiques que philosophiques. Un recueil unique qui prend justement sa place auprès des nombreux livres sur les religions et la violence publiés actuellement.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES34 - L EXCLUSION DES JUIFS DES PAYS ARABES

Aux sources du conflit israélo-arabe

Sous la direction de Shmuel Trigano
Entre 1940 et 1970, environ 900 000 Juifs ont été contraints de quitter en masse et en catastrophe des pays arabes où il étaient installés depuis plus d'un millénaire. 600 000 d'entre eux sont devenus des citoyens de l'État d'Israël. Cet exode oublié réapparaît aujourd'hui sur le devant de la scène. Le processus d'Oslo et sa crise ont ravivé les mémoires du contentieux originel qui sépare les deux parties du conflit proche-oriental.
À l'heure où les Palestiniens réclament le « droit au retour », ce livre fait le point sur un drame refoulé, inconnu de nos contemporains, afin de rendre justice au monde sépharade, de faire œuvre de mémoire pour cette population qui a vu son destin brisé et sa continuité ébranlée.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES32-33 - LA BIBLE ET L AUTRE

Les dialogues bibliques

Sous la direction de Shmuel Trigano
Lire la Bible aujourd'hui : des intellectuels juifs, chrétiens ou agnostiques sont réunis autour de cet enjeu fondamental. Venus d'horizons différents et de disciplines contemporaines (philosophie, psychanalyse, ethnopsychiatrie, sociologie…), chacun d'eux éprouve sa méthode et ses conceptions à l'aune d'un thème biblique.
Cet ouvrage s'articule autour d'une question centrale : comment la pensée biblique a-t-elle conçu le rapport à autrui ? De cette expérience intellectuelle, mettant en dialogues un texte déjà infiniment lu et commenté, naît une lecture originale à plusieurs voix.


Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES31 - L IDEE DE CREATION

La question de l'origine

Sous la direction de Shmuel Trigano
L'idée de création est le roc du monothéisme. Tout son édifice intellectuel repose ainsi sur un fondement que la raison philosophique et scientifique a du mal à accepter. Dans le monothéisme radical qu'est le judaïsme, l'idée de création souligne la séparation qui «lie» le Créateur et l'homme.
Cet ouvrage est sous-tendu par une question : comment comprendre aujourd'hui la création dans une perspective philosophique, scientifique et religieuse ? N'y aurait-il pas d'autres voies d'interprétation du récit de la création du livre de la Genèse ? D'autres considérations possibles de l'idée de création ?

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES29 - LE JUIF CACHE

Marranisme et modernité

Sous la direction de Shmuel Trigano
Qui sont les marranes ? Des Juifs que l'Inquisition espagnole a contraint de se convertir au christianisme pour échapper à la mort ou à l'exil, mais qui restèrent juifs en secret. En réfléchissant à leur parcours identitaire et historique, ce recueil sonde les origines et les fondements de notre culture.
L'influence des marranes a dépassé largement les limites du monde juif ; on retrouve leur empreinte dans les sources mêmes de la littérature européenne : Montaigne, Cervantès, Rabelais... De nombreux courants du judaïsme contemporain se sont retrouvés dans la figure marrane pour définir leur identité.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES28 - LA MEMOIRE SEPHARADE

Entre l'oubli et l'avenir

Sous la direction de Hélène Trigano et de Shmuel Trigano
Cinquante ans après le déracinement qui a vu la disparition d'un monde plus que millénaire, où en est la mémoire sépharade ? Qu'est devenue la mémoire de cet ensemble de communautés juives allant du Maroc à la Tunisie, de l'Algérie à l'Irak ou au Yémen... ? Confrontées aux défis de la réinstallation dans les pays les plus divers, comment se pose pour elles l'enjeu de la transmission et de la continuité ?
Ce recueil rassemble de nombreux témoignages et essais venus de tous les horizons du monde sépharade.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES26 - EMMANUEL LEVINAS

Sous la direction de Shmuel Trigano
Quel rapport entretient la psychanalyse avec le judaïsme ? Alors que, généralement, il est question des rapports que Freud, l'inventeur de la psychanalyse, a nourris avec le judaïsme, les textes réunis dans ce numéro de Pardès s'attachent à comparer les deux systèmes de pensée – la pensée freudienne et le système intellectuel du judaïsme – soit que leur convergence soit reconnue, soit qu'elle soit déniée. La majeure partie des contributeurs de ce numéro de Pardès sont des praticiens.

Prix au numéro (France) : 23 €



PARDES25 - OU VA LE JUDAISME ?

Philosophie et judaïsme

Sous la direction de Shmuel Trigano
et Danielle Cohen-Levinas
Philosophie et judaïsme : toute l'œuvre d'Emmanuel Levinas s'est abreuvée à cette double source. En étudiant le rapport du judaïsme et de la philosophie chez Levinas, ce numéro de Pardès se met en quête du fil directeur de toute une pensée. Il réunit les contributions de nombreux philosophes et chercheurs, tant dans le domaine de la philosophie que de la pensée juive.


Prix au numéro (France) : 23 €